Contrôles anti-embauche

Donner une note

Une discussion avec un artisan m’a inspiré ces quelques lignes :
Je suis gérant d’une petite entreprise. L’activité baisse, je paye une partie des techniciens à faire du commercial, en attendant d’avoir du boulot. Finalement, plus de trésorerie, je licencie deux employés, ce qui me permettra de payer tout le monde les trois prochains prochains mois et peut être plus si quelques affaires tombent.

Le temps passe, et finalement je décroche un gros contrat dans un nouveau domaine. L’agence pour l’emploi me  trouve trois spécialistes et je fais toute la paperasse pour les embaucher. Il faut aller vite, le contrat est signé, nouvelle activité, nouvelle équipe, c’est reparti !

Lundi matin, un fonctionnaire débarque et bloque l’entreprise. Personne ne bouge, contrôle de la comptabilité, les identités de tout le monde, c’est la direction du travail. Après trois jours de chômage forcé, bonne nouvelle tout le personnel est en règle, les charges sont payées, le contrôleur a rarement vu une comptabilité aussi bien tenue… Il y a bien quelques clients qui, rentrant dans l’atelier avec leur matériel à réparer, ont été suspectés de venir travailler au noir, mais,  les malentendus ont finalement été dissipés.

Le verdict tombe : interdiction d’embaucher. Vous avez licencié deux techniciens, vous devez les réembaucher, les former à la nouvelle activité, et ensuite seulement vous pourrez donner du travail à d’autres personnes. Vous pouvez aussi attendre le délai légal. Petit livre rouge montré bien haut, et citation de tous les articles de loi correspondants.

J’ai du boulot, mon client m’a versé une avance, j’ai les sous pour payer le personnel, j’ai les bonnes personnes qui ont signé leur contrat de travail, mais je n’ai pas le droit de les employer.

Je vous rassure, j’ai trouvé des solutions, pas forcément légales, mais c’était ça ou le dépôt de bilan.

Cette affaire m’a servie de vitrine, j’ai du prendre du personnel en plus pour livrer tous les nouveaux clients, mais plus en CDD, ni CDI ni rien qui risque de faire couler ma boite et de mettre tout mon personnel au chômage.

C’était une toute petite histoire, parmi tant d’autres, mais je pense qu’il faudrait peut être arrêter de faire un code du travail uniquement pour les grosses boites, et de ne l’appliquer qu’aux petites qui elles n’ont pas les moyens de le contourner.

Je vous laisse réfléchir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *