Banque, braquage

Banque, braquage
3 (60%) 2 vote[s]

Du vécu, entendu à l’apéro, le gars semblait très marqué par cette histoire.

Un employé de banque m’appelle, dernier avis avant huissier et tout le discours réservé aux délinquants. Tout en essayant d’en savoir plus, je me connecte au site web pour voir mon compte, pas de découvert, je n’en ai jamais eu de ma vie. Je ne comprends rien, et l’employé de moins en polit hausse le ton. Finalement je m’aperçois qu’il ne me parle pas de mon compte principal, mais d’un vieux compte oublié. Il y six ans j’ai arrêté mon activité d’enrepreneur individuel. Elle était gérée sur un compte séparé sur lequel il restait de quoi payer, selon mon comptable, les frais, taxes et autres bricoles à venir.

J’avais donné des instructions au banquier, pas de découvert, même pas un euro, pas d’options, pas de carte bancaire, pas de prélèvement, donc sur ce compte il devait y avoir 1500€ disponible pour payer le percepteur, l’URSAF ou toute autre surprise dont l’état à le secret.

A font dans mon nouveau boulot, j’avais oublié ce compte qui dormait avec 1500€, le comptable avait bien fait son travail, car l’état ne m’a jamais rien réclamé. Entre temps mon gestionnaire de compte personnel à la banque à changé plusieurs fois, et ce compte à atterris dans le portefeuille d’un responsable entreprises  .

En six ans, à coup de frais mensuels, trimestriels, agios de ceci, frais de cela, assurance de truc … la banque avait prélevé 1500€ sur ce compte inactif.

Mes instructions étaient claires pourtant, pas de prélèvement, pas de découvert… mais là comme c’est la banque qui régale, après avoir prélevé toutes sortes de frais, le compte était à découvert depuis quelques temps déjà, agios, augmentation du découvert, agios sur les agios… je suis devenu délinquant sans rien faire. Pas le moindre coup de fil, pas de courrier, rien… pourtant le téléphone ils l’ont bien trouvé pour venir me menacer…

Je passe à la banque demander des explications. L’impression d’un relevé de compte étant payante et n’ayant pas l’option « banque en ligne », c’est sur l’écran du banquier que je découvre le solde. Et je m’aperçois que pour un compte qui dors depuis six ans, les frais minimums se montent à 1500€. En faisant travailler cet argent la banque a bien du gagner 500€. J’ajoute à cela les 500€ que l’on me réclame pour le découvert et les frais liés. La banque m’a quand même piqué 2500€.. J’essaye de demandé des explications, c’est quoi ce 50€ de frais de truc.. c’est dans les conditions générales, voici le tarif…  Et cette option « fax » c’est quoi? Elle est activée par défaut… mais vous pouvez l’annuler sur le site WEB… Très énervé, j’arrête de regarder ce champs de ruine, je n’aurais jamais du faire confiance à une banque, surtout Française.

J’ai finalement négocié pour qu’ils ferment le compte, me fasse cadeaux du découvert, des agios, et des frais de procédure. Rassuré qu’ils ne m’aient pas déjà déclaré l’interdit bancaire à la banque de France

J’ai pu m’en sortir parce que j’ai un autre compte qui fonctionne normalement dans cette banque et que je suis un « vieux » client. Mais je me suis fait braquer de 1500€ par ma banque tout à fait légalement.

J’imagine la détresse de gens qui gèrent leur budget au plus juste et qui se retrouvent poussés à la faute par leur banque.

J’imagine aussi si mon compte avait été ailleurs en Europe, mes 1500€ seraient devenus 1800€. Si si dans de nombreux pays les comptes sont rémunérés, pas grand chose, mais rémunéré quand même.

C’est vrais aussi qu’il faut comprendre les banques françaises, le montant dont ils m’ont délesté, corresponds à une semaine de salaire de l’employé le plus mal payé….

Je vous laisse réfléchir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *